Par définition, la maintenance informatique regroupe l’ensemble des tâches et actions requises pour faire fonctionner un système informatique. L’informatique étant un élément à part entière de toutes les entreprises actuelles, la maintenance a pris une importance fondamentale et nombreuses sont les sociétés qui proposent cette prestation de service. Focus sur la maintenance curative et corrective.

Qu’est-ce que la maintenance curative ?

La maintenance informatique curative est un type de maintenance qui reprend les bases de la maintenance corrective. Il n’est d’ailleurs pas rare que ces deux termes soient utilisés pour désigner le même type d’intervention. La maintenance informatique curative vise à éliminer les avaries ou les altérations qui perturbent le bon fonctionnement du matériel informatique en réparant, restaurant ou en remplaçant si nécessaire. 

La maintenance curative se distingue de la maintenance corrective palliative dans le sens où elle ne consiste pas seulement en un dépannage provisoire d’installation. En effet, son objectif est d’apporter une solution sur le long terme après avoir recherché et analysé les causes de la panne ou du dysfonctionnement du matériel informatique. Le but de la manœuvre consiste à traiter le problème à sa source et mettre en place une procédure de prévention et de conseils sur les bonnes pratiques à adopter. 

Comment se déroule le processus de maintenance curative ?

Le processus de maintenance curative commence généralement avec la notification d’une demande d’intervention suivie de la descente sur terrain. Selon les cas, le technicien responsable de la maintenance IT peut effectuer la réparation ou le remplacement d’une pièce ou un appareil défectueux. Ensuite, il effectue des tests pour s’assurer du bon fonctionnement et remet un rapport d’intervention à son client. 

Quel est le domaine d’intervention de la maintenance informatique curative ?

La maintenance informatique curative est sollicitée en cas de panne ou de tout autre incident provocant l’arrêt ou le dysfonctionnement du matériel, de l’installation ou du système. Ce type de maintenance s’avère prioritaire pour limiter les pertes liées à l’arrêt des appareils car elle permet de remettre ces derniers en état et ce, pour le long terme.

Dans la majorité des cas, la maintenance informatique curative est une mesure d’urgence. Le contrat de maintenance liant une entreprise à une société de prestation de services dans l’infogérance doit donc comporter des clauses qui précisent les délais d’intervention ainsi que les disponibilités des services d’assistance. 
A noter cependant que certaines pannes superficielles ou mineures ne requièrent qu’une assistance à distance. Dans ce cas, un technicien peut intervenir par téléphone, par mail ou par messagerie électronique pour guider les utilisateurs dans les démarches à suivre. Néanmoins, si le problème persiste ou que la panne s’étend, il faut considérer la maintenance sur site comme impérative.

Qu’est-ce que la maintenance corrective ? 

La maintenance informatique corrective est un type d’intervention nécessaire en cas de panne ou de dysfonctionnement. Son objectif est d’éliminer le problème pour remettre en état l’équipement informatique au sein d’une entreprise. Pour ce faire, le technicien peut effectuer l’une ou l’autre des actions suivantes :

  • Mise à jour du logiciel/système d’exploitation
  • Modification des réglages d’un appareil
  • Nettoyage du système avec l’installation d’un anti-virus 
  • Redémarrage d’un équipement ou d’un logiciel

La différence entre la maintenance informatique curative et la maintenance corrective se situe donc au niveau de l’objectif de la réparation. Si la première consiste à agir sur le long terme, la deuxième est plutôt une mesure temporaire.

Quels sont les différents types de maintenance corrective ?

Il existe deux types de maintenance informatique corrective :

Maintenance corrective immédiate 

La maintenance corrective immédiate est une intervention qui est réalisée comme mesure d’urgence. Elle consiste à remettre le matériel en état et à s’assurer que les appareils et logiciels impactés par la panne fonctionnent. Elle s’apparente à la maintenance informatique curative.

Maintenance corrective différée  

Ce type de maintenance corrective a pour objectif la remise en état de l’équipement concerné par la panne de manière provisoire. Il s’agit donc de trouver une solution immédiate mais qui ne va pas forcément durer dans le temps puisqu’elle ne corrige pas définitivement le dysfonctionnement rencontré (c’est à ce niveau que la maintenance curative intervient). 

Quels sont les pannes ou anomalies requérant une intervention de maintenance corrective ?

Le principal objectif de la maintenance corrective est la réduction de la durée d’immobilisation des moyens de production. Elle comprend à la fois des actions curatives et correctives qui permettent de procéder à la suppression de la cause des pannes ou des bugs rencontrés. 

La maintenance corrective est sollicitée dans les cas où l’indisponibilité du matériel n’impacte pas la production et ne présente qu’une faible contrainte de sécurité. Elle est utilisée pour la correction des défauts de fonctionnement ou pour les non-compatibilités de logiciel.

Les problématiques plus importantes nécessitent une analyse plus poussée des besoins, un audit du parc informatique et si besoin est, l’élaboration d’un projet d’installation d’équipement afin de pallier au manque causé par la panne. 

Les maintenances curatives et correctrices sont une solution adéquate pour les problèmes mineurs et ponctuels. Mais pour aller au-devant des pannes et dysfonctionnements, il faut mettre en place une maintenance préventive.   

Recommended Posts