La TMA ou Tierce Maintenance Applicative est l’externalisation de la maintenance de tout ou partie des applications d’une entreprise en ayant recours à un prestataire extérieur. Ce dernier doit ainsi endosser la responsabilité de l’infogérance des applications de sa clientèle, notamment de leur disponibilité et de leur performance. Le prestataire doit aussi procéder à l’ajustement des applications en fonction des besoins de l’entreprise avec laquelle elle a signé une TMA.

La TMA d’origine  

A l’origine, la Tierce Maintenance Applicative ou TMA consistait à externaliser la gestion du SI d’une entreprise à un prestataire extérieur dans le cadre d’un contrat pluriannuel. Dans le cadre de ce contrat, l’entreprise responsable de l’infogérance devait donc s’assurer que le logiciel fonctionnait correctement, tout en corrigeant les erreurs rencontrées par les utilisateurs et en faisant des mises à jour régulières. 

Ce système avait déjà l’avantage de permettre à l’entreprise cliente de bénéficier d’une expertise fonctionnelle et technique qu’il n’est pas toujours possible de retrouver chez les collaborateurs internes au sein du DSI. 

Le problème avec l’ancienne TMA est qu’elle ne se faisait que dans le cadre de contrats à long terme avec des forfaits élevés et donc inadaptés au volume des demandes d’intervention, qui avaient d’ailleurs tendance à diminuer au fil du temps.

La nouvelle TMA et ses avantages  

L’ancienne TMA, proposée à des tarifs exorbitants et inadaptée à la demande des entreprises a aujourd’hui évolué. En effet, les services offerts sont désormais personnalisés, que ce soit en termes de services, de cadre d’intervention et de budget.

La TMA est donc un service qui présente de nombreux avantages pour les entreprises qui y ont recours :

Une meilleure maîtrise du budget 

La nouvelle approche de la TMA permet à la clientèle d’acheter et de consommer des crédits selon leurs besoins. L’offre peut donc se proposer sous forme de forfait prépayé et ce qui n’est pas consommé peut être reporté d’un exercice à l’autre. Autrement dit, le prix de la TMA varie selon les services rendus, ce qui est avantageux autant pour l’entreprise qui paie uniquement pour des prestations qu’elle a sollicité que pour le prestataire qui peut facturer exactement chaque intervention réelle. 

Ainsi, le budget est calculé selon une consommation de crédits achetés laquelle se base elle-même sur le temps d’intervention réel au lieu du forfait annuel qui ne représentait pas la consommation réelle. De plus, il est possible de reporter les crédits non consommés d’une année sur l’autre. La TMA personnalisée permet d’adapter le budget aux services contractés, au domaine d’intervention, ainsi qu’au périmètre.

En outre, dans un but de renforcement de la maîtrise des coûts, la TMA actuelle peut utiliser les fonctionnalités du workflow afin que toute intervention qui dépasse les temps habituels fassent l’objet d’un devis pour que le client puisse la valider avant qu’elle soit prise en charge. 

Des services personnalisés 

Un des autres avantages de Tierce Maintenance Applicative est qu’elle offre un large choix de services à la demande permettant au client de faire son choix en fonction de ses besoins en maintenance. 

En pratique, il est possible de choisir entre : la TMA corrective, la TMA évolutive, la TMA d’exploitation, les formations, les audits techniques, les audits de fonctionnement, la veille informatique, …

Un domaine d’intervention personnalisé

La Tierce Maintenance Applicative a l’avantage de proposer un domaine d’intervention personnalisé, ce qui donne au client la possibilité de choisir les services selon les besoins réels de l’entreprise, les systèmes concernés ainsi que les contraintes d’organisation. 

Une expertise sur mesure

Il est difficile de posséder toutes les compétences requises dans la gestion d’une DSI. Le recours au service d’un prestataire extérieur permet de bénéficier de l’expertise de toute une équipe qui a une solide expérience dans tous les domaines. La Tierce Maintenance Applicative nouvelle génération est prise en charge par une équipe de consultants qui n’est pas seulement limitée à un seul domaine de l’informatique mais qui peut évoluer et qui doit se former pour être au fait des différentes évolutions des technologies.

Un monitoring informatique sur mesure

La Tierce Maintenance Applicative propose un accompagnement dans le suivi de l’avancement des demandes d’intervention, en proposant des outils internet dernier cri faciles à prendre en main ainsi que des KPI mensuels détaillés. 

Les différents contrats proposés dans le cadre d’une Tierce Maintenance Applicative

Il existe plusieurs types de contrats TMA :

  • Tierce Maintenance Applicative forfaitaire 

Il s’agit du contrat par excellence si le périmètre d’intervention est bien défini, avec des engagements de résultats, de délais et de coûts.

  • Tierce Maintenance Applicative en régie forfaitaire

C’est un type de contrat qui s’adapte aux clients qui disposent d’un périmètre variable et dont les engagements de moyens et de résultats peuvent évoluer en cours de prestation. 

  • Tierce Maintenance Applicative sous forme de carnet de tickets

Ce type de contrat est particulièrement recommandé lorsque le périmètre d’intervention est réduit et que les besoins de l’entreprise sont ponctuels. Les prestations sont donc décomptées par unités d’œuvre et seront déduite du solde total convenu dans le contrat au fur et à mesure des missions TMA effectuées. 

Les différentes étapes d’un projet de Tierce Maintenance Applicative

Les trois étapes d’un projet de Tierce Maintenance Applicative sont respectivement : la prise en main, la maintenance ainsi que la réversibilité.

La première étape consiste à ce que l’équipe de TMA parte à la découverte des applis, des documents ainsi que de l’ensemble des informations indispensables pour mettre en place le projet. L’étape de maintenance permet à cette équipe de passer à la correction des anomalies identifiées et à l’amélioration des applications. Si nécessaire, l’équipe de TMA peut apporter de nouvelles fonctionnalités. Enfin, la dernière étape, qui est celle de la réversibilité consiste à transmettre les compétences s’il y a un changement de prestataire ou si le client a décidé de procéder à la gestion de la maintenance en interne. Ainsi, l’équipe de TMA a la responsabilité de former les utilisateurs chez le client s’il y a un outil qu’ils doivent adopter et maitriser.  

Recommended Posts